Venez à bout de vos troubles anxieux

Nous ne sommes pas seulement corps, ou seulement esprit ; nous sommes corps et esprit tout ensemble

George Sand

Peurs, angoisses, phobies ?

De quoi parle-t-on ?

Tout le monde éprouve un jour ou l’autre de l’anxiété et c’est un sentiment tout à fait normal. L’anxiété nous protège et peut nous aider à faire face à une situation inquiétante ou peut-être dangereuse. Il est naturel de ressentir un certain niveau d’anxiété dans certaines occasions, par exemple lorsque vous vivez un changement de vie important comme un mariage ou un divorce. Il est aussi normal d’être anxieux la veille d’un examen, lorsque vous passez un entretien d’embauche ou au moment d’une épreuve sportive. L’anxiété est alors liée à des événements particuliers et disparaît généralement dès que la vie reprend son cours normal.

Les troubles anxieux désignent un groupe de symptômes différents. Il regroupent en effet les phobies spécifiques, le trouble d’anxiété sociale, le Trouble Anxieux Généralisé (TAG) et les attaques de panique (crises d’angoisse) avec ou sans agoraphobie. Les Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC), même s’ils ne sont plus officiellement répertoriés parmi les troubles anxieux, relèvent aussi du même type de mécanisme et par conséquent, peuvent entrer dans cette catégorie.
 
Tous ces troubles ont en commun d’être dirigés par la peur démesurée, pathologique ou envahissante de quelque chose (un objet, un animal, une situation, un ressenti…)
 

Qui est concerné ?

On sait, d’après la Haute Autorité de Santé, qu’ils touchent environ 15 % des personnes de 18 à 65 ans sur une année et que 21% en présenteront au cours de leur vie. On sait également qu’ils touchent deux fois plus les femmes que les hommes et qu’ils peuvent parfois apparaitre très tôt, dès l’enfance ou l’adolescence.
 
 Si vous souffrez de l’un de ces troubles, sachez tout d’abord que je vous comprends car je suis passée par là… je vous explique mon parcours ici.
 
peurs angoisses phobies
Le cri, Edvard Munch

Et si vous vous libériez de tout ça ?

C’est possible !

Les troubles anxieux ne sont pas une fatalité. On n’est pas obligé de s’y adapter ou d’apprendre à vivre avec, comme je l’entends souvent… Même s’ils apparaissent une première fois dans notre vie et qu’ils semblent vouloir s’y installer durablement sans notre accord, on peut s’en libérer. Alors, oui, en fonction du contexte, cela peut prendre plus ou moins de temps, mais ce dont je suis sûre, c’est qu’on n’y est pas condamné à vie !

De plus en plus de chercheurs, de psychothérapeutes montrent grâce à des recherches sur le cerveau et son fonctionnement, que l’on peut reprendre la maîtrise et s’affranchir de ses peurs.

D’ailleurs, si vous avez déjà fait de nombreux examens médicaux à la recherche des causes de vos troubles anxieux, vous vous êtes probablement rendu compte (sauf dans certains cas exceptionnels) que vous n’étiez pas malade ! Le plus souvent, il n’y a donc pas de cause physique… Alors plutôt que de chercher indéfiniment ce pourquoi (pourquoi j’en suis arrivé là ? pourquoi ça m’arrive à moi ?), je vous invite à chercher le comment (comment je m’en sors ?)

À ce sujet, laissez-moi vous raconter une petite histoire que j’ai lue récemment dans un livre… 

Le manchot dans le désert

C’est l’histoire d’un manchot (l’oiseau 😊​) dans le désert… Le pauvre animal est enlisé dans le sable brûlant. Il souffre terriblement de la chaleur, et ne semble pas en mesure de s’en sortir. Ses ailes ne lui permettent pas de voler, ses petites pattes courtes ne lui permettent pas de parcourir de longue distance… Pourtant, le manchot est-il malade ? Non. Il a simplement un urgent besoin de rejoindre son environnement et de retrouver l’eau.

Ici, deux choix s’offrent à nous à la lecture de cette histoire :

  • soit on passe son temps à se demander pourquoi il est dans le désert ou pourquoi il en est arrivé là…  et on s’aperçoit qu’on va pouvoir spéculer longtemps mais que cela ne changera rien au sort de notre pauvre manchot…
  • soit on se demande comment il peut regagner sa banquise et son milieu marin au plus vite…

Vous avez compris où je voulais en venir… Posons-nous ensemble la question du comment !

manchot

Comment ça marche ?

Vous êtes peut-être déjà pris en charge par un médecin, un psychologue ou un psychiatre. Et c’est très bien ! 

Mais sachez que d’autres méthodes complémentaires peuvent également vous venir en aide. Découvrez comment des techniques dites « douces et naturelles » peuvent aider votre corps et votre cerveau à dépasser vos troubles anxieux. 

En effet, la sophrologie ou l’hypnose peuvent vous apporter des outils pour mieux gérer les épisodes « critiques » au moment même où ils surgissent. Par ailleurs, la Médecine Traditionnelle Chinoise et en particulier le Tui Na An Mo (massage traditionnel chinois) peut rééquilibrer les énergies de votre corps pour atténuer les répercussions émotionnelles et vous apporter une meilleure stabilité au niveau de vos émotions. Enfin, la Thérapie Cognitive et Comportementale, permet de réajuster des pensées et des comportements pour reprendre petit à petit une vie plus « normale » ou mieux adaptée.

Je vous propose un accompagnement personnalisé basé sur l’ensemble de mes compétences et connaissances. Ce qui fait la puissance de ma méthode, c’est justement cette approche pluridisciplinaire. Je suis convaincue que plus on a d’outils dans sa caisse à outils, plus on a de chances de trouver les meilleurs pour soi et de s’en sortir. Chacun est différent, chacun réagit différemment et ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionne pas forcément pour les autres…

Alors, pourquoi se limiter à une seule méthode ?

Mettez toutes les chances de votre côté et retrouvez une vie plus sereine et joyeuse en quelques semaines.

offre équilibrer ses émotions

Je ne suis pas médecin, mes consultations ne se substituent pas à un traitement médical ni à un suivi psychologique. Elles peuvent néanmoins venir en complément d’un suivi ou d’un traitement médical.