Écoutez-vous !

écoutez vous

« Mais d’où ça vient ? Pourquoi ça m’arrive ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? »

Autant de questions que vous vous êtes probablement déjà posées… La réponse est simple : vous n’avez pas suffisamment écouté vos besoins

Les signaux d’alerte :

Lorsque quelque chose dans votre vie ne vous convient pas ou ne vous convient plus, le plus souvent, la meilleure chose à faire est de modifier ce qui ne va pas ! Dit comme ça, ça parait simple et évident… En effet, si le robinet de votre salle de bain fuit, vous allez le changer (ou changer le joint)…

Et bien quelques fois, il peut arriver que l’on vive des situations qui nous mettent en difficulté. Si c’est juste une fois ou très ponctuel et qu’on parvient à dépasser cette difficulté, tout va bien. Mais il se peut que ces situations se répètent sans qu’on ne sache exactement pourquoi… et dans ce cas, on « subit » de manière assez passive… c’est le moment où le corps choisit de nous envoyer les premiers signaux…

Si l’on n’écoute pas ces signaux, c’est comme si on arrêtait d’utiliser le robinet qui fuit… ça n’arrête toujours pas la fuite… Donc le corps va amplifier les signaux encore et encore… jusqu’à déclencher des symptômes physiques ou parfois même des maladies…

Les signaux à prendre en compte sont ceux qui arrivent, subtilement, avant les crises d’angoisse (le symptôme le plus sévère). Ces signes sont ce qu’on appelle des signes « psychosomatiques », parmi lesquels des signes psychiques (baisse soudaine de mémoire ou de concentration, asthénie, tristesse profonde sans réelle raison…) et des signes physiques (douleurs intestinales, bouffées de chaleur, souffle court, vertiges, réactions cutanées, apparition de tics…)

Écoutez-vous !

Ignorer de manière répétée ces signaux d’alerte, est le meilleur moyen qu’apparaisse une crise de panique. Moins vous vous écoutez, plus votre subconscient se fera entendre !
Imaginez-vous devant la porte de votre meilleur(e) ami(e) pour le prévenir d’un danger imminent. Vous frappez une première fois à la porte… S’il ne répond pas, vous allez frapper plus fort ou sonner. S’il ne répond toujours pas, vous allez trouver n’importe quel moyen d’entrer ou de vous faire ouvrir la porte afin de l’avertir du danger à venir.
Votre psychisme fait la même chose, à travers des signaux dans votre corps…

Tous ces signaux ne sont là que pour vous rappeler vos propres besoins et combien il est important de les écouter.

Cessez de vous opposer à vos besoins !

Nous avons tous des besoins fondamentaux. Au-delà des besoins physiologiques (manger, dormir, respirer…), tous les êtres humains ont d’autres besoins universels tels que la sécurité, l’appartenance et l’amour, l’estime (confiance et respect de soi) et l’accomplissement (épanouissement).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article sur la pyramide de Maslow.

Un besoin est une nécessité que l’on ressent soit physiquement, socialement ou mentalement. La satisfaction ou la non-satisfaction (manque) s’exprime à travers des sensations : la faim exprime le besoin de manger, la satiété signale le besoin satisfait ; la peur exprime le besoin de sécurité, le calme signale le besoin satisfait…

Quand un besoin est insatisfait ou trop souvent réprimé (quelle qu’en soit la raison), le psychisme va vous donner l’alerte. Ainsi, il vous signifie qu’il est nécessaire de changer quelque chose qui ne va pas dans votre vie, ou qui n’est plus bon pour vous depuis trop longtemps…

Ne pas satisfaire ses besoins ou s’y opposer, c’est d’une certaine façon, se manquer de respect. Se manquer de respect, c’est baisser progressivement son niveau de confiance en soi et donc augmenter son niveau de peur…

Si vous souffrez d’anxiété, si vous ressentez des symptômes ou des signaux, commencez par regarder vos besoins à la loupe et cherchez ceux que vous ne respectez pas ou plus… Voyez ensuite ce que vous pouvez modifier dans votre vie, ce qui vous donnerait plus de satisfaction.

Je vous souhaite de faire ces beaux premiers pas vers votre libération !

Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.